La météo à Au

Autrefois un espace de forêt vierge marécageux – les marais – aujourd'hui des paysages incomparables et une grande qualité de vie Comment tout a commencé

Walter Lingg

Une histoire de Walter Lingg

La région qui se trouve derrière le mont Kanisfluh a été colonisée vers la fin du XIIIe / début du XIVe siècle. Les Bénédictins d'Andelsbuch et du cloître Mehrerau à Bregenz ont aidé activement à cette colonisation par leurs conseils pratiques.

Tout d'abord, il fallut défricher le fond de la vallée et concentrer les cours d'eau. Le nom "Au" désigne le type de paysages d'autrefois – un vaste espace de forêt vierge innondé par les crues (aujourd'hui, les zones de forêt alluviale sont pour la plupart des zones naturelles protégées).
Les communes voisines portent elles aussi ce "Au" à la fin de leur nom : Schoppernau, Schnepfau, Hirschau, Mellau, Bezau, Bizau.

Puis on se mit à cultiver les champs avec diverses sortes de céréales et on y fit pousser même du lin et du tabac. Pourtant, ce que l'on appelle le "petit âge glaciaire" signifia la fin de cette époque agricole. Les températures descendirent de quelques degrés : trop froid pour les cultures.

Il fallut donc trouver d'autres alternatives. Alors on se mit à produire du lait et cette production s'est perpétuée au cours des 550 années. C'est lors de cette reconversion de l'agriculture à la production laitière qu'on commença aussi à exploiter les alpages – on créait ainsi la possibilité d'engranger pendant l'été l'herbe du fond de la vallée pour qu'il serve de fourrage l'hiver.

En plus de l'agriculture, l'artisanat et l'industrie ont eux aussi pris un essor impressionnant. Quant au tourisme, il participe pour beaucoup à la prospérité de la région.

Vérifier la disponibilité

1/3

Cure de jouvence pour le roi – la restauration d'un orgue classé monument historique.

Bardeaux de bois - la traditionnelle "Haute Couture" pour nos façades.

Récupération d'énergie - recyclage de la chaleur, biomasse et courant vert.

Voir nos petites histoires